Contactez-moi :

Cécile Gilbert-Kawano

2 , les Larris Oranges

95000 Pontoise

 

Téléphone :

06 82 22 32 26 06 82 22 32 26

Adresse mel :

contact@cegeka.net

 

Actualité

Compte-rendu de la conférence Alter&Sys sur le thème : "Pourquoi ne pas travailler en mode collaboratif ?", le 30 mai dernier

 

Ateliers découvertes Eponaquest® à l'occasion de la 2nde édition de "l'Université de l'animal", du 25 au 27 août prochains à la Bourbansais (Bretagne) 

 

Découvrir le travail Eponaquest® à travers le 2nd livre de Linda Kohanov : Chevaucher entre deux mondes"

Entretien avec Joëlle Verain sur Radio Enghien le 7 mars 2017

Et pour vous donner une idée de ce qu'il est possible de faire :

Ateliers Eponaquest®

 

Exemples de réalisation

Exemple 1 : Team-Building (équipe projet international)

Contexte : 

Gros projet industriel impliquant des équipes techniques spécialisées chacune dans leur domaine et basées dans des pays différents. Le projet doit rattraper un retard et anticiper sa phase 2.

 

Demande : 
Team-Building de deux jours

Objectif : 
fluidifier les modes de travail en équipe, faciliter la communication pour accélérer la mise en production.

Réalisation : 
intervention de deux coachs avec un travail sur la durée (avant, pendant, après, les deux jours de Team-Building)
1/ accompagnement individuel du chef de projet (travail sur la redéfinition de ses responsabilités, sur sa visibilité et sur la prise en charge de la diversité) par l’un des coachs
2/ accompagnement de l’équipe via 2 jours de Team-Building en co-animation en Anglais (fil rouge autour des processus de travail, des qualités idéales d’une équipe durablement performante et des responsabilités clients / fournisseurs internes et externes ; recueil anonyme puis travail sur les points d’achoppements du travail en équipe et définition des facteurs clés de succès de la phase 2 du projet)

Bénéfices : 

les équipes travaillent plus efficacement ensemble, le retard est rattrapé, la phase 2 est lancée dans les délais et sera réalisée avec environ 10% d’avance, les personnes impliquées demandent à retravailler lors d’autres missions avec ce même chef de projet.

 

Exemple 2 : gérer ses émotions et agir plus efficacement

Contexte : 

chef de projet dans l’industrie qui, techniquement très reconnu, a du mal à gérer ses émotions (particulièrement en réunion). L’entreprise (une PME spécialisée sur un processus industriel de haute technologie) est en train de se développer sur des marchés de niche, il est important que chaque interlocuteur soit perçu comme très professionnel par les clients, fournisseurs et co-prestataires.

 

Demande : 

coaching individuel sur une durée assez courte.

 

Objectifs : 

devant prendre la responsabilité d’un projet stratégique, ce jeune chef de projet veut travailler sur sa capacité à ne pas « se laisser déborder par ses émotions » ainsi que sa capacité à réagir rapidement dans les moments où de nouvelles informations peuvent faire changer les stratégies à mettre en œuvre.

 

Réalisation : 

intervention en coaching individuel sur 6 mois, en séances de 2 à 3h en face à face, avec une fréquence d’environ une séance toutes les 3 semaines. Accompagnement avec « devoirs à la maison » entre les séances, le chef de projet acceptant de « tester » de nouvelles façons de faire après avoir envisagé de nouvelles options en séance (définition des enjeux, des modalités pratiques, des conditions de succès, des éléments à observer, des indicateurs de qualité…)

 

Bénéfices :
le chef de projet, son management et ses équipes reconnaissent des changements comportementaux ainsi qu’une plus grande adaptabilité. La prise de parole en réunion est plus fluide et plus affirmée, les aléas traités plus rapidement et les décisions portées avec plus de conviction. Durant la réalisation du projet stratégique, le chef de projet est reconnu comme « la bonne personne à la bonne place » et ses capacités à demander de l’aide en anticipant les difficultés et en soutenant la motivation de l’équipe « font la différence ». Sa sensibilité est devenue « un atout pour l’entreprise » et sa façon de gérer le projet est applaudie par toutes les parties impliquées. Son équipe projet veut « le suivre dans d’autres aventures » et apprécie sa façon particulière « d’avoir des doutes et d’avancer avec ». Son management le félicite pour l’évolution rapide et efficace de ses comportements et pour la qualité de ses résultats.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Gilbert-Kawano Cecile